Le devoir d’être soi

« Surveille tes pensées, ils deviennent des mots. Surveille tes mots, ils deviennent des actions. Surveille tes actions, elles deviennent des habitudes. Surveille tes habitudes, elles deviennent ton caractère. Surveille ton caractère, il devient ton destin. »  Mahatma Gandhi

 

Dans la société dans laquelle nous sommes, tout va de plus en plus vite. Notre organisation quotidienne est parfois organisée à la minute près… Les choix professionnels ou des objectifs de rendement, nous conduise dans une logique de rapidité qui rend les humains, plus impatients qui ne l’ont jamais été à travers l’histoire. Nos activités personnelles, professionnelles et notre vie familiale nous occupent tellement… Nous arrivons rapidement à une vie qui nous bouscule, qui ne nous permet même plus de souffler. On s’agace même lorsqu’ une page web met du temps à s’ouvrir ! Nos  habitudes de vie font qu’on ne change rien puisque nous pensons ne pas pouvoir faire autrement ! Nous nous épuisons et même quand il y a un moment propice à la détente, il en devient difficile de prendre ce temps à ne rien faire si ce n’est juste profiter.

Pendant ce temps de « libre » notre esprit lui ne se repose pas, les idées se bousculent, s’entremêlent jusqu’à ce qu’un brouillard épais nous fasse oublier l’essentiel « Qu’est ce qu’on mange ce soir ? Que fait-on le weekend end prochain ? Comment on s’organise demain ? Mais où est ce que j’ai bien pu mettre ce papier que je dois renvoyer… »

Prenons l’exemple d’un dimanche soir, nous n’aimons pas le dimanche car on sait qu’immanquablement nos activités quotidiennes vont se greffer à notre vie comme toute les autres semaines, nous sommes avec nos enfants, parents, amis, conjoint(e). Nous passons un agréable moment  où la détente s’installe, enfin tout du moins un moment de détente s’offre à nous… Nos pensées sont-elles à l’arrêt ?

Soudain une personne nous demande « mais, à quoi pensais-tu ?

Et alors voilà… Soit nous sommes déjà à penser à  autres choses mais pas à ce que nous sommes censés faire à ce moment précis « se reposer l’esprit »…

Nous sommes alors incapables de répondre à la personne car la plupart du temps, nos pensées reviennent toujours au même but… changer, modifier telle ou telle action… Je m’explique.

Tout part de ce qui se passe dans notre tête, toute action a germé dans notre tête avant d’être exécutée…

La plupart de nos pensées sont destinées à réfléchir aux problèmes, aux solutions… Mais la plupart de nos pensées sont souvent les mêmes quand on réfléchit bien. La chose à laquelle tu pensais hier n’est pas celle à laquelle tu penses aujourd’hui ?

Prenons un exemple qui nous est tous plus ou moins familier : « Aujourd’hui pas de sucreries, viennoiseries, je ne suis pas bien dans mon jean, stop, aujourd’hui j’arrête… »

Si on avait cette même pensée tous les jours et que cela fonctionnait à nous faire éviter toutes sucreries ou viennoiseries, cela se saurait !

Ressasser ne fait que renforcer nos habitudes, nos automatismes, cela renforce les habitudes de notre esprit.

La première fois, la pensée nous faire rire, puis la deuxième on la prend au sérieux et à la troisième la pensée s’installe… Cette croyance devient alors vraie.
« Je suis nulle, je devais arrêter de manger des sucreries, je suis moche, mon jean me sert et de toute façon je me connais je savais que je ne pouvais pas changer mes habitudes, j’ai n’ai pas de mental… »
Et voilà les mécanismes sont en place, ces pensées même au repos vont prendre de l’ampleur, nous fatigueront. Elles prennent toute la place même au moment le plus agréable (comme dans mon exemple plus haut : le dimanche en famille).

Les obligations qu’on se donne sont trop nombreuses. Donnez-vous la possibilité de stopper le flux de ses pensées (bien souvent négatives). La solution est de profiter de l’instant présent. Cela parait difficile je sais mais Rome ne s’est pas construite en un jour. Je vous conseille d’essayer même si ce n’est que 5 minutes au début…

L’important est de se centrer, de se reconnecter avec soi. Ce centrage nous permet de développer notre écoute profonde et nos capacités intuitives.

C’est cette écoute qui devrait nous faire sentir où nous en sommes sur l’échelle de nos besoins, ainsi ce lâcher prise vous permettra de voir la vie autrement. Vos pensées en seront modifiées car votre regard sera neuf. Et si vous décider de modifier quoi que ce soit dans votre vie, vous vous en donnerez la possibilité car l’espace de votre esprit en sera agrandi et donc plus facilité. Vous me suivez toujours ?

 

Ce que je veux vous dire, c’est qu’il me parait primordial encore plus aujourd’hui (mon expérience personnelle en témoigne) qu’une écoute profonde et régulière de nous-même est la clef d’une vie épanouie.

Cette écoute profonde nous permet de nous connaître dans le détail, de nos besoins alimentaires, en sommeil, sur nos rythmes de vie, et sur nos aspirations profondes pour notre vie.

Le manque d’écoute constitue alors notre intégrité que cela soit au niveau de notre comportement, de nos valeurs, de notre connexion à notre santé physique, émotionnelle, spirituelle…

 

Les questions que l’on devrait alors se poser sont les suivantes :

Est-ce que je me reconnais par rapport aux relations avec les autres?  Suis-je intègre avec mes aspirations ? Mes valeurs profondes ?

L’important est de prendre conscience de qui tirent les ficelles de notre vie et de sentir que nous sommes en accord avec ce que nous sommes.

Je suis persuadée que tout est une  question de confiance que l’on a envers nous-même. Ainsi, si nos valeurs ne correspondent plus à ce que nous sommes, il faut  décider de changer ! N’est-ce pas cela le libre arbitre ?

C’est ce qui constitue notre intégrité : choix de vie, philosophie personnelle façon de penser…

 

En yoga, chaque chakra est relié à un type d’énergie psychique. L’intégrité (ou le centrage) se rattachent au Muladahara chakra, le chakra racine de nos fondations. C’est sur cette énergie première que se construisent les autres énergies sur les chakras supérieurs. Sans un Muladahara solide, le développement n’est pas harmonieux. Je vous invite à pratiquer des postures de yoga pour renforcer ce chakra racine dans un prochain article.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s