L’Asa Foetida

J’ai découvert l’asa foetida grâce à un livre  intitulé 108 CHAKRA SOUPES, de l’auteur Helen Margaret Giovanello (enseignante de Yoga Iyengar et passionnée d’ayurvéda).

L’asa foetida ou Hing en Hindi est une résine séchée originaire d’Asie. Cette épice est extraite des rhizomes de Ferula Asoefetida  (ou férule persique).C’est une plante qui appartient à la famille des Ombellifères (ou apiacées) au même titre que la carotte et le fenouil.

Cette plante peut mesurer jusqu’à 3 m de haut. Juste avant la floraison le Ferula Asoefetida est coupée à la base de la tige. La tige et ses racines sécrètent un latex qui en séchant donne l’asa foetida.

L’asa foetida passe du rose au brun-rouge en s’oxydant. On obtient des blocs de résines sombres, collants et souples. La plupart du temps cette résine est réduite en poudre. Sa saveur est très forte c’est pourquoi on l’utilise coupée avec de la farine de riz (ou de blé mais de préférence de riz). L’épice est commercialisée essentiellement sous la forme d’une poudre renfermant 30% de résine diluée avec de la farine et de la gomme arabique.

Elle est très utilisée dans la cuisine indienne. Une fois cuite l’asa foetida donne une odeur similaire à l’oignon et l’ail. Mais avant cuisson elle a une odeur très désagréable .On la même surnommée « crotte de diable », c’est pourquoi elle est souvent cuite. Une toute petite pincée suffit pour agrémenter les plats car sa saveur est piquante.

En Inde, dans la cuisine, elle parfume les plats des brahmanes (Personnes qui appartiennent à la caste supérieure, celle qui dans l’espèce humaine serait le plus proche de Brahmâ le dieu créateur. Pour les brahmanes l’oignon et l’ail sont interdits car ils sont considérés comme impurs. Les Jaïns eux (Personnes dont la religion est née en Inde vers le 6è siècle) ne consomment aucun produit animal sauf le lait ni les racines comme la carotte. Ils utilisent  souvent l’asa foetida pour rehausser le goût des soupes. Cette épice facilite la digestion des légumineuses dès lors elle est souvent employée dans les dahls (plat typique en Inde bien souvent à base de lentilles).

Elle est souvent associée avec le gingembre et des graines de fenugrec. C’est l’un des ingrédients essentiels de la sauce Worcestershire.

Par ailleurs elle est beaucoup utilisée en homéopathie (ex : l 72 des laboratoires Lehning). Elle est utilisée comme aphrodisiaque et elle sert pour des rituels  qui visent à soigner les maladies mentales. Enfin l’asa foetida entre dans la composition de mélanges d’encens destinées à faciliter le désenvoutement.

Rentrons, dans le vif du sujet, ce qui m’intéresse le plus pour ma part c’est son utilisation en Ayurvéda. Elle est considérée comme l’une des meilleures épices pour les déséquilibres Vata. En revanche, elle est déconseillée pour les individus de tempérament Pitta.

Elle est utilisée pour les problèmes respiratoires comme la bronchite mais aussi pour lutter contre l’asthme. C’est une excellente aide pour la digestion et pour lutter contre les flatulences.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s